The Elder Scroll V: Skyrim

image

Éditeur: Bethesda Softworks

Développeur: Bethesda Softworks

Date de sortie: 11 novembre 2011

Pegi: 18

Comment parler d’un si bon jeu? The Elder Skroll V est pour moi le meilleur de la saga, avec de nombreux atouts, qui font que ce jeu est unique.
Pour le scénario, toujours dans le même univers fantastique, avec dragons, monstres divers, magie et compagnie. Le scénario se passe 200 ans après les événements de Oblivion; dans le royaume de Skyrim (Bordeciel en français, mais c’est de la merde), votre personnage (dont vous avez créer le physique avant) va se faire exécuter par les gardes de l’Empire, quand un Dragon vient interrompre votre exécution. Les gardes vont alors vous charger d’aller voir le roi de Skyrim, pour lui annoncer que les dragons sont revenus. Le roi vous envoira avec son armé combattre le fameux Dragon. Après l’avoir battu, une étrange lumière émergera de la bête, et viendra sur vous. Vous avez absorbé son âme! D’après les sages, vous êtes le nouveau “Dovakhiin”: Enfant de dragon, un élu des dieux, dont le destin est de tuer les Dragons, qui sont revenus à la vie. Ainsi commence votre épopée, parmis la guerre, la magie, et les Dragons.
Dans le gameplay, vous pourrez apprendre la magie, l’art de la bataille, et les fameux cris. Ce gameplay est un gameplay de base, on s’aventure dans le monde de Skyrim, combattant les ennemis, visitant des temples, et menant des batailles épiques envers l’Empire ou les Sombrages, qui veulent renverser l’empire. Vous pourrez choisir votre camp au bout de quelques heures de jeu, mais pour ce faire, il faudrat
remplir des quêtes pour prouver votre valeur.En parlant des quêtes, elles sont toutes différentes, et extrêmement varié, on peut passer d’une simple quête ou l’on doit retrouver de la bière, à une exploration de donjon Dwemer (un peuple de Skyrim disparu).
Ce gameplay apporte aussi beaucoup de possibilité, comme tout simplement rentrer dans des guildes,qui sont nombreuse,(guilde des mages, des compagnons, des voleurs et j’en passe); on peut aussi se marier, adopter un enfant, construire une maison, et beaucoup d’autres surprise.

Les graphismes de ce jeux sont impressionnants, parfaitement fluide, et le design des créatures est tout simplement magnifique. En parlant de créatures, au tour début du jeu, vous choisissez votre race, ainsi que votre physique. Comme je l’ai déjà dit précédemment, il existe environ une dizaine de race, toutes
différentes au niveau de l’esthétique et des caractéristiques, car chaque races possède des capacités qui lui son propre, comme respirer sous l’eau, être plus discret, plus fort, plus habile en magie etc… Par contre, le gameplay nous ne rend pas encore la tâche facile, car certaine race ( comme les Argonniens) sont discriminés. Par exemple, un Argonniens pourra ce faire agresser pour rien, ou devra faire plus de quête pour rejoindre une guilde, car sa race est normalement traité comme esclave.
Ce jeu à aussi le fameux système des compétences à améliorer, et ces talents sont nombreux, on passe de la magie de guérison, de destruction, du maniement d’arme à une ou à deux mains, la furtivité… Et chacune des guilde est partiellement faite pour améliorer ses capacités, par exemple, si vous rejoignez l’académie des mages, vous ameliorerez vos capacités magique, et apprendrez de nouveau sorts.
En parlant de magie, les sorts sont appris en utilisant des livres, que l’on peut acheter ou fabriquer, et en les lisant, on apprendra leur compétence. Il existe cinq type de magie:-la magie de guérison: pour guérir son personnage ou un coéquipier.
            -la magie de destruction: des sorts de foudre, de glace et de feu, qui permettent d’infliger des dégâts aux ennemis, le plus souvent à distance.
             -la magie d’illusions: qui permet des sorts de camouflage, ou de dissimulation.
             – la magie de conjuration: qui permet d’invoquer des familiers, des armes, et des démons qui vous aiderons lors des combats.
              -la magie d’altération, qui permet d’apprendre des sorts tel que la télékinésie.
On peut aussi grâce à des ateliers d’alchimie et des fonderies, forger nos propes armures, et créé nos propres potion, graces à des ingrédients retrouvés sur le cadavre des ennemis.

Pour les notes:

Gameplay: 17/20: un gameplay que je trouve très bien travaillé, malgré quelques petites incohérences, ce gameplay reste exceptionnel

Durée de vie: 20/20: une durée de vie infinie, les ennemis seront tout le temps au rendez vous, et je suis persuadé qu’après 200 heures de jeu vous n’aurez pas fini ce magnifique jeu

Graphisme: 19/20 : des graphismes plus magnifique que jamais, avec des animations plus que fluide.

Bande-son: 16/20: des magnifiques musique, mais desfois, des musique épiques se déclenchent dans n’importe quel situation, seul point négatif de ces magnifique musiques

Multijoueurs: N.A.

Scénario:18/20: un très bon scénario, évolutif, et qui ne sera jamais le même pour chaque partie!

Note global: 18/20: une de mes révélations des jeux d’exploration et d’aventure, une légende inclus dans le panthéon du jeu vidéo

Coin parent: le pegi 18 n’est pas assez mérité, le jeu est largement abordable à partir de 12 ans!

image

image

image

image

image

image

Aimjie

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s