L.A Noire

la noire

Editeur: Rockstar Game

Devellopeur: Team Bondi/ Rockstar Leeds

Date de Sortie: 20 mai 2011

Classification PEGI: déconseiller aux moins de 18 ans

Develloper par un nouveau studio qui fêtait avec L.A Noire leur premier jeu, ce jeu qui a bien pris son temps pour débarquer dans nos consoles se révèlent un véritable chef d’oeuvre, ultra-atendu, il a su se démarquer et L.A Noire aura à jamais laisser son empreinte sur le monde du jeu vidéo.

Ce jeu est un jeu à monde ouvert, il se passe dans le année quarante, au sein d’une ville de Los Angeles corrompu par l’alcool, la drogue et le crime. On y incarne Cole Phelps, ancien héros de guerre décoré par la Silver Star qui, après la guerre décide de continué à servir son pays et recommence une carrière dans la Police. L’ambiance des année quarante est parfaitement reconstitué, tout les détails d’époque sont au rendez-vous. Notre inspecteur Cole Phelps va débuter à l’unité de patrouille avant d’accèder à la brigade de circulation, la brigade criminelle, la brigade des mœurs et la brigade des incendies criminels. Il va tout au long du jeu être confronté à différente affaire qu’il devra résoudre quasi seul. Je dit bien quasi seul car il est en fait aidé d’un équipié mais celui-ci se révèlera en vérité assez peu efficace voire innutile. Cole Phelps devra trouver des indice, faire passer des interrogatiores, faire des déduction, des course poursuite à pied ou en voiture. Tout les éléments des enquète sont prèsent et pour avancer, il faudra faire travaillé vaut méninge. L’immerssion est totale, vous êtes à fond dans le jeu, tout ce que vous faites à un impact sur la suite de l’enquète, vous devez prendre des décisions pour avancer et vous revivez vraiment en Cole Phelps. Vous ressentez ses émotions et c’est vraiment le genre des jeux ou au bout d’un moment, vous ne faite plus qu’un avec le héros, vous êtes en empathie, vous pensez ensemble, vous agissez ensemble, vous respirez ensemble ( bon, ok, la dernière phrase est peut-être un chouïas exessive mais vous voyez où je veux en venir). Sur ce point le jeu est réussie.

Comme je vous le disais plus, ce jeu est un jeu à monde ouvert mais attention, ce jeu n’est pas un GTA-like, on ne peut pas faire le foufou pendant deux heures dans la ville. Qu’on se le dise, le jeu n’est pas fait pour ça et la ville n’est pas très interessante, elle est certes très bien faite mais pas spécialement folichone point de vue activité. Ah si ! Si vous êtes un gros sadique vous pouvez écrasé tout le monde pendant deux heure, les piéton ne sont pas très réactive… Seul problème, toute cette barbarie nous enlève de point à la fin de la mission ( comment je le sais ? En bon sadique, j’ai bien sur longuement essayé) et le but est quand même de gagner un max de point.
Mais revenons à notre jeu, dit de monde ouvert, il est vrai que la ville est grande mais l’histoire est vraiment construite autour d’un file conducteur et le scénario et très basé sur les mission. On est donc très encadré et c’est bien comme ça.

Revenons sur le Gameplay, le jeu est vraiment très construit, très soigné, aucune bourde, les enquétes sont varié et on peut passer des heures à chercher des indice. Tout est minutieusement disposé pour que l’on puisse dire toutes les cinq seconde: Oh ! c’est vachement bien fait ! Les manière de faire sont multiples le jeu réflete très bien la réalité, les affaires ne sont jamais surnaturel, tout est simple et possible dans la vrai vie. On peut par exemple avoir affaire un une dispute conjugual qui dérape, des témoin d’un meurtre liquidé ou des patrons concurrent ayant un magasin dans la même qui s’assassinent. Dans toute les affaire, on croit à une version des fait au début et, à force des cherche, étudier et réfléchir, on se rend compte qu’on est totalement a côté de la plaque. Une affaire en cache une autre et tout est très bien ficeler.

Des graphisme de visage révolutionnaire qui ouvrent de nouveaux horizon au jeux vidéo, voila aussi quelque chose que l’on retiendra de L.A Noire. En effet, il y a des phase d’interrogatoire et vous devez choisir si votre suspect dit la vérité, ment ou si vous avez des doutes ses propos. Là vous vous dîtes: nous mais c’est quoi ce boxon ? Comment voulez vous que je dévine les intention de mon interlocuteur avec des graphismes de jeux vidéo classique ? Justement, là où L.A Noire innove c’est que le moteur graphique de ce jeu permet des prouesse au niveau de la réalité des visages. Les visages sont expressive et peuvent traduire des expression ( un point de plus pour l’immerssion) ce qui est très précieux pour nous, enquéteur. Cette technologie révolutionne les intérogatoires et rajoute encore un peu plus un aspect de “réalité” dans ce jeu.

Pour résumé, le jeu L.A Noire est très soigné, très aboutit, les graphismes presque excelent et le gameplay complet. Le jeu est très proche de la réalité et tout est très bien fait. Les enquêtes sont prenantes et et l’immerssion dans le jeu est totale rendant le jeu vraiment addictif. A acheter sans hésité.

Note global: 17/20

Graphisme: 16/20 Le graphisme global est bon, le graphisme des visage remarquable, un emsemble très réussie et soigné. L’époque des année 40 parfaitement respecté.

Scénario: 20/20 : Mes collègues vont me frapper et je vais perdre toute crédibilité à vos yeux mais le scénario de ce jeux est excellent prenant, construit, soigné, indémodable et très cohérent. Parfois un peu téléphoner, certes, mais vraiment prenant.

Durée de vie: 16/20 On a vite fait le tour des mision mais le jeu nous propose 40 mission auxiliaire supplémentaire.

Bande son: 18/20 Les doublage sont bon et la bonde son adapté à ce qu’il se passe sur votre écran, ce qui renforce le cotè immersif.

Gameplay: 18/20 : Plein de possibilité, enfin un jeu où le choix influe vraiment sur la suite de l’enquète. Construit, cohérent, travaillé avec plein de détail au rendez-vous.

Jouabilité: 15/20: Une fois sorti du context de l’enquète et une fois que on se dit qu’on aimerais bien faire un p’tit tour dans la ville, la maniabilité de notre bonhomme pixélisé laisse à désiré. Attention, je dit bien en dehors en dehors des lieux de l’enquête donc cela n’empiète pas sur l’ensemble du jeu car le jeu ne se veut pas du tout un jeu d’exploration.

Coin Parent: la rengaine est toujours la même: peut-on interdire à un enfant un jeu jusqu’a ces dix-huit ans ? Cependant, L.A Noire reflète tout les horreur de la socièté, jalousie, égaux, peur, chacun pour soi. On touche à l’assassinat, au trafique de drogue, on manipule des cadavres et la présence du sang est importante. Il y a un cadavre de femme nu. Je dirais, si je devais donner mon avis, que le jeu ne doit pas pouvoir se jouer avant 14 ans. Certain enfants sont sensible….

#±∩æθΨγΦ ( céréalKeller dans ma langue que je viens d’inventer)

Lanoirela   noirel;a noireL.A Noire

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s